« Au commencement était le voyage, et le voyage était à vélo. »

« Au commencement » il y a aussi un teaser vidéo, celui de DOWN TO RIDE USA (1), déniché au hasard d’une « surf session » sur internet début 2012…

Quelques dizaines de visualisations en boucle plus tard, littéralement « électrisé » par l’énergie des 7 RIDERS en partance pour un EPIC JOURNEY à vélo de 3600 MILES entre NEW YORK et LOS ANGELES, CHILKOOT imagine à son tour une suite de voyages à vélo pour rendre hommage à l’audacieuse épopée projetée (mais finalement jamais réalisée) par ces jeunes californiens adeptes du pignon fixe (Fixie).

Une première adaptation (BORN TO RIDE 2012) voit ainsi le jour du 24 avril au 1er mai 2012 entre Marseille et La Rochelle (830 km). Ils sont sept pionniers à prendre part à cette première aventure placée sous les couleurs du drapeau tricolore et l’un des protagonistes se paie le luxe de relier Méditerranée et Atlantique à pignon fixe, sans frein. L’histoire est fixée…

En 2013, le BORN TO RIDE s’inscrit 100% pignon fixe, outre-Manche, au Royaume-Uni, sous la bannière de l’Union-Jack entre Dover et Durness mais l’aventure tourne court pour des questions d’agendas et se résume finalement à son seul Prologue entre Paris et Calais.

En 2014, le BORN TO RIDE s’exporte en Inde, autour de douze travaux (The Twelve Labours of Hercules) répartis sur une année et ayant tous pour ville d’arrivée Delhi. Simultanément, un Prologue cévenol (Le Puy – Alès) de 245 km est réalisé en autonomie complète à la mi-mars sur les traces de Robert Louis Stevenson et de son ânesse Modestine, en amont du Challenge Les Alpes – Évian > Nice – à pignon fixe (676 km), sous le label BORN TO RIDE 2014.

Après une pause en 2015 histoire de prendre à pignon fixe « La Revanche des Alpes », la saga BORN TO RIDE a renoué à l’approche de l’Été 2016 avec la longue distance et l’autonomie au gré d’un voyage de près de 1 000 kilomètres entre Vézelay et Barcelone, entre le Morvan et la Catalogne, réunissant une quarantaine de participants dont 29 ont réussi à rallier la fameuse Sagrada Familia.

En 2017, le BORN TO RIDE sera un enchaînement des monts. Un « enchaînement démoniaque » même, du Mont Sainte-Odile sur les hauteurs d’Ottrott, au Mont Aigoual sur les hauteurs de Valleraugue, en passant par l’Allemagne et son Mont Blauen, la Suisse du Nord au Sud, l’Italie et son Mottarone sur les hauteurs de Stresa et du Lago Maggiore, avant de revenir en France via le Montgenèvre puis le Mont Ventoux pour rejoindre enfin les Cévennes, à 75 km au Nord de Montpellier.

Ce n’est donc qu’à l’horizon 2018 que CHILKOOT devrait s’élancer -en mode « Hors-Catégorie » (c’est à dire dans un format « Master Class » 100% pignon fixe)- de New York à Los Angeles pour l’épique traversée Est-Ouest des Etats-Unis, celle-là même à qui l’on doit la série de voyages Chilkoot BORN TO RIDE.

DOWN TO RIDE USA (1) , un projet présenté par Gentlemen of Fortune / Motion Pictures – 2010 – Directed by Adam Villasenor & Reymond Villasenor

BORN TO RIDE 2012